Une récente étude du ministère du logement israélien a montré que lors des 10 dernières années le prix de l’immobilier a augmenté de plus de 100 % en Israël. Si vous lisez des magazines juifs ou israéliens vous avez sans doute remarqué certaines publicités concernant l’achat de terrains en Israël. Et bien ces terrains eux aussi ont vu leurs prix augmenter de plus de 70 %.

Ne pas rater le train…

Il va sans dire que les francophones qui n’achètent pas en Israël prennent le risque de rater un train en pleine phase d’accélération. J’ai personnellement vécu le ratage du train de l’immobilier en France. La situation est bien connue: un moment donné on choisi de ne pas acheter un bien alors qu’on en a les moyens. Après quelques années des prix ayant augmenté et la situation familiale ayant changé le potentiel acquéreur se retrouve coincé: il n’a plus les moyens de financer un bien correspondant à ses besoins. Dans ce cas, il existe des solutions pour ne pas rester hors du marché immobilier. Par exemple une famille de trois enfants nécessite un grand logement en résidence principale.

Une solution consiste à se pencher sur un investissement locatif. Ainsi il est possible de viser l’achat d’un bien plus petit mais dont le remboursement des créances mensuelles renforcera mois après mois le patrimoine familial. Après quelques années de remboursement une option sera de revendre l’investissement locatif, la plus-value éventuelle et le patrimoine constitué s’additionnant pour former un apport personnel conséquent. Bien sûr nous rêvons tous d’être propriétaire de notre résidence principale mais il est essentiel de comprendre que toutes les situations financières ne le permettent pas tout de suite. Par contre, vraiment ne perdez pas inutilement de nombreuses années sans investir dans l’immobilier en Israël ou en France.

C’est le moment de bien faire

Il faut se souvenir que les taux sont historiquement bas en France et que l’Etat d’Israël et en plein développement. A chaque fois que je me rends dans une nouvelle ville, je suis surpris du nombre de grues et de chantiers de construction.
Si votre budget est trop faible pour envisager une acquisition à Tel-Aviv ou à Jérusalem, n’oubliez pas que de nombreuses autres villes, yichouvim ou mochavim propose des biens à des prix beaucoup plus abordables. Je pense notamment à Haïfa, Beer-Sheva etc. Encore une fois le but n’est pas forcément de trouver le logement de vos rêves mais de faire un investissement solide qui vous fait prendre le train de l’immobilier.
Le nombre de francophones intéressés par les achats en Israël et en plein boum. Vous savez que je ne recommande pas les achats compulsifs mais je pense qu’à l’heure actuelle le plus grand risque est de ne rien faire. Car à l’extrême limite même avec un très mauvais crédit il est possible de racheter son erreur, même si cela coûte très cher. Alors que les familles d’éternels locataires ont vraiment peu de solutions qui s’offrent à elles.
Alors prenez votre temps, et mettez toutes les chances de votre côté pour devenir propriétaire en Israël sans précipitation, sans tomber dans les attrape touristes classiques, mais en vous fixant un objectif concret dans les 12 mois à venir.

Téléchargez le livre immédiatement
Comment economiser plus de 50.000 € sur votre prochain achat immobilier en Israel
...c'est le montant moyen d'économie des acheteurs que j'accompagne suivant les conseils de ce livre, donnez moi votre email pour que je puisse vous l'envoyer tout de suite